Publié le : 04 octobre 20224 mins de lecture

Pour les parents, la qualité du sommeil de l’enfant est importante. En tant que parent, il est facile de voir les effets du manque de sommeil de votre bébé. Un enfant qui dort de moins en moins et qui a accumulé un retard d’endormissement a une dette de sommeil. C’est un ennemi de l’enfance qu’il faut combattre à tout prix. Mais comment y parvenir ? Si vous souhaitez en savoir plus, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

Comprendre la dette de sommeil !

Tout enfant a le droit de passer une bonne nuit de sommeil. D’ailleurs, dormir est un réel besoin physiologique à tout âge. Le corps lui-même mérite de se reposer pendant de longues heures pour récupérer de la journée. Et ce, avant d’attaquer la journée suivante. Sinon, il est possible de souffrir de ce que l’on appelle une dette de sommeil, que l’on soit adulte, adolescent ou enfant. La dette de sommeil se définit comme un état pernicieux dans lequel l’enfant a de moins en moins envie de dormir. Cela se produit alors que l’enfant en question ne dort déjà pas assez. En fait, la dette de sommeil bébé s’installe progressivement et finit par faire souffrir le petit. C’est comme un crédit de plusieurs heures de sommeil de l’organisme. Ce dernier doit être remboursé pour avoir un bien-être et une force optimaux ainsi que pour se sentir bien dans sa peau. De plus, une dette de sommeil bébé commence par un léger manque régulier et aboutit à une véritable dette.

Connaître les signes de la dette de sommeil d’un bébé !

En général, jusqu’à l’âge de 5 ans, tous les enfants devraient bénéficier de la même quantité de sommeil. Le calcul du nombre d’heures de sommeil du petit est donc le premier moyen de détecter une dette de sommeil bébé. Un déficit peut être synonyme de ce phénomène si le résultat du calcul est très éloigné de la moyenne. Pour vous mettre sur la bonne voie, notez que jusqu’à l’âge de 8 semaines, le bébé doit dormir 16 à 20 heures par jour. Ensuite, de 2 à 4 mois, il doit dormir 14 à 18 heures par jour, et jusqu’à 12 heures par jour s’il a plus de 4 mois à 5 ans. Cependant, il existe également des signes faciles à observer qui peuvent vous alerter sur un manque de sommeil. Il s’agit notamment d’une humeur instable et irritable, du frottement constant des yeux, du nez et des oreilles. Puis, il y a la difficulté à se rendormir, les siestes courtes, les pleurs le matin et la mauvaise humeur. Il en va de même pour le fait de se lever trop tôt, d’être impatient, de vouloir toujours être pris dans les bras, d’être grincheux, etc.

Adopter les meilleures solutions pour remédier au manque de sommeil !

Il est vrai qu’il est possible de remédier à la dette de sommeil bébé. La première étape est de veiller à respecter la durée d’éveil de votre bébé. En tant que parent, vous devez également agir immédiatement lorsque les signes susmentionnés apparaissent. Plus précisément, avancez l’heure du coucher de votre bébé et établissez une routine et des heures de sieste régulières. En même temps, n’attendez pas de coucher votre nourrisson dans son berceau à chaque signe de fatigue. Il peut s’agir de bâillements répétés, de paupières lourdes ou d’une baisse de la température corporelle. Vous devez donc surveiller de près votre tout-petit et l’écouter pour ne pas retarder sa mise au lit. En aidant votre bambin à adopter un rythme idéal, il sera facile de remédier au manque de sommeil qui le fait souffrir.